La santé, c’est quoi ?

Une réponse (pas si…) évidente

• A la question « La santé, pour vous, c’est quoi », souvent, la première réponse qui vient est : « ne pas être malade ». 
Ainsi, la santé peut se définir en référence à l’absence de maladie. Ce qu’un médecin a jadis qualifié de « silence des organes ».
Il y a là sans doute une part de vérité: on ne dira pas spontanément « je suis en bonne santé » si on a mal quelque part, si on a un organe (comme le coeur) qui est défaillant. 

• Cependant, des personnes atteintes d’une maladie chronique peuvent considérer qu’elles mènent une vie « bonne », tout-à-fait satisfaisante selon elles ! Elles se sentent au quotidien en bonne santé. 

• La maladie elle-même peut être vue de manière positive: on parle par exemple des bénéfices secondaires de la maladie. Une personne malade peut par exemple bénéficier de l’attention et de la gentillesse des autres. Et puis, qui n’a jamais apprécié le changement de rythme de vie occasionné par une petite infection justifiant une incapacité de travail et le repos à domicile? 

Une réponse utopique

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a défini la santé comme un « état complet de bien-être physique, psychique et social ».

Cette définition n’est-elle pas très ambitieuse: qui peut se vanter d’être en permanence sans ennuis physiques, sans soucis, angoisses, stress et sans problèmes sociaux (solitude, argent, etc)? Cela veut-il dire que la santé n’existe pas ?

Cette définition de l’OMS est aussi figée, statique. En effet, la santé est-elle un état définitif? 
Il suffit de poser la question pour comprendre que la réponse est « non »: on peut attraper à tout moment un rhume, une grippe, une appendicite, faire un coup de déprime, etc. 

La santé, un processus dynamique

La santé est plutôt un état d’équilibre toujours instable. On a un petit rhume, on en guérit. On se sent très fatigué, on se repose et on retrouve son énergie. On souffre d’une appendicite, on est opéré et on reprend ses activités. 

Le maintien de la santé nécessite une capacité d’adaptation (sans cesse remise en question) de l’homme à un environnement en perpétuelle mutation.
La notion à introduire est donc le mouvement, la dynamique nécessaire pour s’adapter aux changements.

Santé rime avec mouvement, dynamique, équilibre : sachant que l’équilibre, c’est ce qui se remet en mouvement au moindre souffle de vent, au moindre souffle de vie.

Des bases indispensables

La promotion de la santé (telle qu’initiée par la Charte d’Ottawa) précise que si la santé est un équilibre, ce dernier exige cependant de bonnes fondations. 

Ainsi, paix, eau, aliments et logement sont des préalables à toute notion de santé!

La satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme est essentielle. Ce sont les mêmes pour tous les êtres humains (besoins affectifs, nutritionnels, sanitaires, éducatifs et sociaux).

Et vous, quelle est votre définition de la santé ?

P. Trefois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.