Catégorie : Lecture conseillée

Oser l'échec

La vérité n’est jamais qu’une erreur rectifiée (G.Bachelard).

A la suite du proverbe bien connu, on peut citer Saint Augustin: l’erreur est humaine, la reproduire est diabolique.

Quand nous pensons que tout dépend de nous, nous pensons soumettre le réel, or le réel résiste le plus souvent. Charles Pépin nous propose de changer de regard sur nos échecs. 

Poursuivre la lecture de « Oser l'échec »

Le bien-être en vue?

Les grands esprits se rencontrent

A lire « Le syndrome du bien-être », les opinions défendues dans “Happycratie” rencontrent l’adhésion de l’auteur Carl Cederstrom. Car il n’a lui aussi de cesse de critiquer le discours positiviste et la manière dont les chantres du bien-être se sont emparés de cette quête pour la transformer en idéologie et en impératif moral. Avec comme conséquences l’émergence de sentiments de culpabilité et d’angoisse. En effet, « le syndrome du bien être résulte pour une grande part de la croyance selon laquelle nous sommes des individus autonomes, forts et résolus, qui devrons nous efforcer de nous perfectionner sans relâche ».

Nouvelle  obsession, il s’agit du devoir de santé avec surinvestissement du corps.

Poursuivre la lecture de « Le bien-être en vue? »

L’homme peut-il appréhender le fléau?

A l’aube de l’épidémie de Covid-19, nous avons pu entendre de nombreuses manifestations de minimisation (« ce n’est qu’une grippette »), voire de déni. Nombre d’entre nous se berçaient de l’illusion que le virus n’atteindrait pas notre milieu de vie: « la Chine, c’est loin »; « la médecine ici est mieux organisée »; etc.

A l’heure du déconfinement, il semble que cette belle insouciance reprenne le dessus chez un certain nombre de nos concitoyens.

Poursuivre la lecture de « L’homme peut-il appréhender le fléau? »

Le bonheur obligatoire?

Et dans la ligne de la réussite, le bonheur à l’horizon…

Quand on évoque les questions de santé, de bien-être, on ne peut qu’être intéressé par un sous-titre comme : « Comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vies ». Il figure sur « Happycratie », un livre de E. Cabans et E. Illouz (1).

Dès l’introduction, il est dit que le film « The pursuit of Happyness » fut en 2006 un succès mondial. Le réalisateur du film expliqua que happyness était écrit avec un “y” pour rappeler à tous que vous (you) et vous seul décidez de la vie que vous menez, qu’il y va de votre responsabilité. 
A partir de cette introduction, les deux auteurs vont dérouler leur démonstration. La recherche du bonheur a pris une place très importante dans nos vies, et sûrement dans les discours traitant du bien-être. 

Poursuivre la lecture de « Le bonheur obligatoire? »

Vaccination: des hésitations?

L’Organisation Mondiale de la Santé met en garde contre le phénomène d’hésitation vaccinale. Se poser des questions sur la vaccination serait-il déraisonnable ? Et dans ce cas, pourquoi ?
Pour de nombreux médecins, les questions posées par les hésitants sont légitimes. Car « pour croire avec certitude, il faut commencer par douter » (Stanislas Leszczynski, Oeuvres du Philosophe bienfaisant -1764).

Pour mieux comprendre ces doutes, l’asbl Question Santé a organisé des focus groupes sur le thème de la vaccination. Sur base de ces rencontres, l’asbl propose une nouvelle brochure dans sa collection d’éducation permanente.

Poursuivre la lecture de « Vaccination: des hésitations? »

Le dopage, question d’éthique?

« Il faut condamner le dopage. »

Voilà bien un sujet qui paraît indiscutable.
Mais y-a-t il un sujet qui résiste à la mise en cause?

Le point de départ de ce blog est précisément de creuser les fondements de certaines questions qui relèvent du domaine de la santé et qui nous amènent à débattre des implications de ces questions d’un point de vue philosophique.

Nous allons nous pencher sur cette question en nous aidant de la lecture d’un livre : « Le dopage est-il éthique?« , livre publié dans la collection « L’académie en poche » dont l’auteur est le Dr. Jean-Noël Missa, bio-éthicien. Nous en citons ici de larges extraits, mais vous recommandons la lecture de l’ouvrage.

Poursuivre la lecture de « Le dopage, question d’éthique? »

La beauté: perceptions et subjectivité

Se sentir belle, beau, serait-il, oui ou non, favorable à notre santé ?
Mais comment définir la beauté ? 

Qu’est-ce qui fait que les autres nous paraissent beaux, ou aimables, ou attractifs ? Qu’est-ce qui fait que l’on aimerait leur ressembler ? Les différences seraient-elles devenues des ennemies à combattre ? Internet aggrave-t-il le poids des apparences ?

Voilà une série de questions abordées par une brochure proposée par le département « Education permanente »  de l’asbl Question Santé. Avec quelques témoignages, comme celui de Yoan: Pour être heureux, il faudrait ressembler à quelque chose de précis. Plus on baigne dans la pub, la télé, etc., plus on fonctionne dans cette logique. Il y a une énorme pression sociale. Cela vient des techniques et du marketing qui façonnent le monde qu’on nous vend. 

Une manière de lancer la réflexion…

Poursuivre la lecture de « La beauté: perceptions et subjectivité »